Le contexte et l'origine du Conseil ADN de Je fais Mtl | Faire Montréal
7 Dec
Published in by the initiative je fais mtl0

Le contexte et l'origine du Conseil ADN de Je fais Mtl

La démarche citoyenne Je vois Mtl a pris forme en 2014.

Elle avait pour principal objectif d’associer concrètement les Montréalais et les Montréalaises à la relance économique de Montréal en les invitant à proposer puis à réaliser des actions créatives et exemplaires afin de créer un nouvel élan pour Montréal.

Les 181 projets issus de l’événement Je vois Mtl du 17 novembre 2014 ont été pris en charge par la Ville dès le lendemain.

Pour maquer le passage de la phase «vision» à la phase «action», Je vois Mtl est devenu Je fais Mtl le 26 février 2015.

Ce jour-là, le maire annonçait également qu’il allait procéder, au cours de l’année, à la création d’un conseil ADN, l’une des trois composantes du modèle de gouvernance proposé par le Boston Consulting Group à la lumière des conclusions de son étude des Phoenix Cities.

La composition du conseil ADN

Le conseil ADN est présidé par le maire de Montréal.

Il est formé de 22 leaders ADN.

A :       Qui peuvent donner un avis éclairé, expérimenté et engagé ;

D :       Qui sont des développeurs, des intervenants actifs, des entrepreneurs sociaux ou privés ;

N :       Qui sont des novateurs, porteurs de nouvelles idées et de nouvelles approches.

Ces leaders représentent une large partie de l'ADN de Montréal : sa créativité, sa diversité, sa vitalité, son savoir, son esprit d'entreprise et de collaboration, son engagement dans le développement économique durable et dans le rayonnement de la métropole.

Le rôle du conseil ADN

Le conseil ADN a pour but d'appuyer le maire dans le suivi de Je fais Mtl, c'est-à-dire dans le soutien à la mobilisation en faveur d’un nouvel élan pour Montréal et dans le suivi du portefeuille de projets Je fais Mtl portés par les leaders.

  1. S’assurer du développement de l'Indice Je fais Mtl qui vise à mesurer l'influence, l’impact du portefeuille de projets de Je fais Mtl ;
  2. S’assurer de la progression du portefeuille de projets ;
  3. Provoquer et participer à une conversation internationale dans le but de repérer les tendances, les besoins et les occasions de relance.