Retour sur Le rdv Je fais Mtl # 2 : maximiser l’impact de son projet ! | Faire Montréal
23 avril
Publié dans par la démarche je fais mtl0

Retour sur Le rdv Je fais Mtl # 2 : maximiser l’impact de son projet !

L'interruption de service sur la ligne Orange n’aura pas empêché plus d’une vingtaine de participants d’assister au deuxième rdv Je fais Mtl.

Les rdv Je fais Mtl réunissent la communauté autour d’une thématique pertinente pour tout ceux qui souhaitent faire Montréal. Chacun de ses rdv est organisé en trois temps, tous sous le signe du partage : partage d’histoires à succès de la part de leaders de Je fais Mtl, partage d’expertise par des partenaires-experts, atelier de codéveloppement autour de problématiques afin d’identifier des pistes de solutions sur le thème du mois.

C’est dans les locaux du Projet Young, où se trouvent les bureaux de notre partenaire la Maison de l’innovation sociale, qu’avait lieu cette rencontre ayant pour thème : mettre ses valeurs en action pour maximiser l’impact de son projet.

Bâtir sa compréhension et ses partenariats pour maximiser l’impact

Les trois leaders de projets invités à partager leurs histoires à succès en lien avec ce thème ont tous témoigné de la relation entre d’une part les efforts menés, avec leurs partenaires pour comprendre les enjeux auxquels ils s’adressent et d’autre part les succès obtenus (cliquez sur le nom de leur projet pour accéder à leur fiche et en apprendre plus sur celui-ci). 

Porté par l’organisme Toujours ensemble, le Programme Sac à Dos, contribue à la réussite éducative des jeunes de l’arrondissement Verdun en leur offrant des activités parascolaires dans leur établissement. Selon Mariana Caloca, c’est le travail de recherche, mais également de consultation, mené depuis plusieurs années auprès des parents et du personnel éducatif, qui a permis le succès de leur action auprès d’une centaine de jeunes. Cette documentation préalable leur a notamment permis de mettre en évidence les deux principaux risques de décrochage scolaire : la faible motivation à l’école et le faible engagement des parents, justifiant ainsi une approche et un partenariat école-famille-communauté. 

Le succès de 2000Solutions | Pour mettre fin à l’itinérance, le projet porté par le mouvement éponyme à Montréal (MMFIM) se construit petit à petit. Sonya Cormier a évoqué de la mise en place en juillet 2017 d’un tableau de bord, intitulé 2000Solutions, pour mesurer l’évolution de l’objectif poursuivi par leurs partenaires et eux-mêmes de loger 2000 personnes issues de l’itinérance chronique et cyclique d’ici 2020. La mobilisation et la concertation des partenaires, notamment pour passer en revue les objectifs, faire rayonner les actions de terrain et définir les données pertinentes en matière d’immigration chronique,  en dépit de l’impatience de chacun, leur a permis d’aller plus loin dans leur objectif. Un prochain dénombrement des personnes en situation d’itinérance à Montréal, le 24 avril prochain, permettra à terme d’offrir à l’ensemble des organismes qui composent le MMFIM une compréhension renouvelée de l’itinérance visible à Montréal. 

Pente à neige ambitionne quant à lui ni plus ni moins que de « réinventer l’hiver », en initiant les enfants aux joies des activités hivernales en extérieur. Pour Esteban Dravet, le succès vient de la longue réflexion qu’il a nourrie avec les parents pour comprendre leurs besoins. Il a aussi mis en place des indicateurs qui, aux deux semaines, étaient évalués pour s’adapter à l’opération d’écoute des parents. Pour sa première saison, avec principalement cette écoute active des parents et le bouche à oreille, Pente à neige a permis de donner quelques 3000 leçons de ski à des enfants, et à toucher au total 12 000 personnes. 

« Fixe sur les objectifs, flexible sur les moyens ! » 

Ce que démontre ces trois histoires à succès, et c’est sur ce point qu’a insisté Yann Pezzini, de Credo, lors de la deuxìème partie du Rdv Je fais Mtl, c’est que le succès ne devrait pas seulement être jugé sur la mise en place d’une solution (au risque de calquer des réponses toutes faites), mais plutôt être axé sur la problématique. Selon lui, la compréhension profonde de celle-ci permet aux leaders de clarifier leur intention de changement et ainsi de guider plus stratégiquement leur action. 

Dans le même esprit, Hugo Steben, de la Maison de l’Innovation sociale, pointe la difficulté, pour des structures aux moyens plus limités, d’adresser des problématiques complexes. Dans le débat entre le désir de cibler un enjeu précis ou bien l’objectif de provoquer un changement systématique, il invite les leaders à se montrer « fixe sur les objectifs et flexible sur les moyens ». Cela passe notamment par un esprit de collaboration et le fait d’envisager sa propre action comme l’aiguille d’un acupuncteur : chaque partenaire, en adressant un point particulier, va permettre la réalisation de l’objectif plus global. 

Charles Beaudry, d’Impact Hub, conseille lui aussi de mobiliser autour de soi : même si l’on demeure persuadé de détenir une solution révolutionnaire, il ne faut pas faire l’économie de consulter autour de soi, car c’est souvent auprès des personnes qui poursuivent le même objectif que l’on peut trouver l’aide pour poser la première brique de son projet. 

Pour conclure, nous souhaitons remercier sincèrement tous les participants et panélistes d’avoir été présents et partagé généreusement leurs histoires et leurs conseils. Pour en savoir plus sur les personnes présentes lors de ces deux panels, voici la présentation disponible en lien avec cet événement.

Le prochain Rdv Je fais Mtl # 3 : Faire rayonner efficacement son projet 

rdvjefaismtlimpact11avril-180509213334.pdf

Si les rdv je fais mtl vous intéressent, notez déjà le prochain dans votre agenda : le 9 mai ! Il portera sur le rayonnement et se tiendra dans les locaux d’un autre projet Je fais Mtl : Montréal Cowork & Immigration à la carte.