Nouvel outil de visualisation des contrats | Faire Montréal
16 juin
Publié dans par la démarche Ville intelligente0

Nouvel outil de visualisation des contrats

Vendredi dernier, le 12 juin 2015, le Bureau de la ville Intelligente et numérique de Montréal a lancé un outil de visualisation des contrats. L’objectif : augmenter la transparence municipale en permettant la recherche et la visualisation des contrats et des subventions de la Ville de Montréal. Ces données étaient déjà disponibles sur le portails de données ouvertes depuis plusieurs mois, mais s’avéraient trop complexes pour être vraiment utiles à la majorité de la population.

Cet outil consomme les mêmes fichiers que ceux disponibles sur le portail de données ouvertes et les intègre dans une unique base de données. De plus, l’ensemble du code développé est disponible en logiciel libre, au cas où des citoyens ou d’autres municipaliés souhaiteraient développer un outil similaire (un article à suivre couvrira les aspects plus techniques du projet).

Pour tout le monde

L’outil a d’abord été développé pour augmenter le niveau de transparence à l’attention des citoyens. Il n’en reste pas moins qu’il présente également un intérêt à l’interne de la Ville. Autant les élus que les employés municipaux n’avaient de moyen d’avoir une vue d’ensemble des contrats alloués. Ils avaient bien accès au système dans lequel l’information était entrée, mais il était difficile d’appréhender l’information globalement. À titre indicatif, plus de 40 000 contrats sont indexés dans l’outil. Enfin l’outil de visualisation s’inscrit dans une perspective plus large d’augmenter le nombre d’indicateurs de performance et d’outils de prise de décision au sein de la Ville de Montréal, dans un souci d’efficacité.

La suite ?

Est-ce que cet outil est parfait ? Non. En fait, vous accédez actuellement à la première itération d’un processus à long terme, d’amélioration continue. Il n’en reste pas moins que l’outil proposé aujourd’hui offre déjà beaucoup de possibilités. Ce faisant, Montréal rejoint ainsi New York et d’autre en matière de transparence contractuelle et devient aussi la première ville à adopter le format Open Contracting, un standard de publication qui offre une voie pour continuer à s’améliorer et peut-être, dans l’avenir, se comparer.