1 nov

La Ville de Montréal s’évalue, se compare à l’échelle canadienne et s’améliore

Le 1er novembre 2016

Pour une deuxième année consécutive, la Ville de Montréal publie les résultats analysés des indicateurs de performance pour l’année 2015 dans l’outil de visualisation web Vue sur les indicateurs de performance. Au total, 148 indicateurs de performance sont présentés de façon transparente – comparativement à 111 l’an dernier – dans 20 domaines d’activités relevant des champs de compétence de la Ville. 

Cette analyse permet à la Ville de Montréal de viser le rehaussement de la performance organisationnelle, en plus de l’aider à identifier les zones d’amélioration qui recèlent le plus de potentiel en vue de mieux servir les citoyens.

Deux démarches d’étalonnage : REMC et MAMOT

Pour arriver à ces résultats analysés, deux démarches d’étalonnage ont été entreprises par le Service de la performance organisationnelle (SPO) de concert avec les services centraux et les arrondissements.

La première démarche d’étalonnage est effectuée par le Réseau d’étalonnage municipal du Canada (REMC), auparavant appelé l’Ontario Municipal Benchmarking Initiative (OMBI), et dont résultent 135 indicateurs de performance pour l’année 2015. Les données portent sur la Ville de Montréal seule, et comparée à quatre autres villes canadiennes, soit Calgary, Ottawa, Toronto et Winnipeg.

La seconde démarche d’étalonnage est menée par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire du Québec (MAMOT) dont émanent 13 indicateurs de performance. 

Montréal en comparaison avec quatre villes canadiennes : Montréal s’améliore

Pour l’année 2015, parmi les indicateurs qui peuvent être comparés, notons que 61 % des indicateurs de performance de la Ville de Montréal présentent une meilleure performance ou sont équivalents à la médiane des villes comparables du REMC. La performance de Montréal indique de meilleurs résultats dans 26 cas, des résultats équivalents à la médiane dans 49 cas et de moins bons résultats dans 47 cas.

En comparaison avec l’année 2014, la performance relative de la Ville de Montréal s’est améliorée de   9 % en 2015. Rappelons qu’en 2014, 52 % des indicateurs de performance de la Ville étaient égaux ou meilleurs que la médiane des villes comparables du REMC.

Soulignons que le présent exercice ne précise pas les niveaux de service offerts découlant des priorités de chacune des villes, ce qui a une incidence prépondérante sur les coûts des services rendus. De plus, le contexte dans lequel évolue chaque ville varie passablement. Il faut donc mettre les résultats en perspective avec divers facteurs d’influence qui sont propres à la Ville de Montréal, notamment les conditions climatiques, le cadre bâti et l’âge des infrastructures.

Montréal par rapport à elle-même : une amélioration significative entre 2014 et 2015

Parmi les indicateurs de performance qui peuvent être comparés entre 2014 et 2015, les résultats de la Ville de Montréal se sont améliorés ou sont restés stables dans 68 % des cas. La performance de la Ville pour 2015, en comparaison avec 2014, est supérieure dans 41 cas, est restée sensiblement stable dans 37 cas et est inférieure dans 36 cas.

Communiqué - Résultats des 148 indicateurs de performance pour l'année 2015 : La Ville de Montréal améliore sa performance de près de 10 %